Le Viager à Paris

Notre société spécialisée dans l’immobilier vous offre son expertise pour la vente et l’achat en viager.

Que vous soyez vendeur (crédirentier) ou acheteur (débirentier), obtenez toutes les informations nécessaires au sujet de cette forme de vente immobilière aux intérêts multiples et mutuels.

Pour contacter un expert en viager

Les intérêts du viager

Toute personne possédant la capacité juridique, c’est-à-dire ayant l’aptitude d’avoir des droits et des obligations et de les exercer par elle-même, est en mesure de vendre ou d’acheter un bien immobilier en viager.

Les avantages et intérêts du viager sont réciproques. Cela signifie que le crédirentier comme le débirentier profite de ce type de vente immobilière.

Les avantages du crédirentier

Le vendeur, généralement une personne âgée, tire plusieurs bénéfices en procédant à une vente en viager.

Cette vente lui permet de percevoir une rente mensuelle jusqu’à son décès en contrepartie de la vente de son logement. Le principal intérêt est qu’il conserve un droit d’usufruit ou un droit d’usage et un droit au fruit.

Autrement dit, en vendant votre bien immobilier en viager, vous êtes assurés de pouvoir y habiter jusqu’à la fin de vos jours tout en profitant de son capital au travers d’une rente versée par l’acheteur.

Il faut également noter qu’une partie du paiement peut être effectué sous la forme d’un acquittement d’un capital initial à la signature du contrat de vente. Ce versement, non obligatoire et déterminé préalablement par les deux parties, est généralement fixé à 30% du prix total.

Dans ce cas là, le solde du prix de vente restant est converti en rente. Par conséquent, plus la part du « bouquet » est élevée moins le capital converti en rente le sera.

Il s’agit donc d’un type de vente plutôt destiné aux personnes sans héritier. Cependant, la vente en viager occupé ou libre peut également être intéressante pour les héritiers du vendeur.

En effet, ce dernier peut faire don du « bouquet » à un ou plusieurs de ses héritiers tout en percevant le restant de sa rente viagère. Cela permet notamment d’éviter d’avoir recours aux services d’un notaire pour les droits de succession.

Il est important de souligner que les rentes perçues par le crédirentier sont soumises à l’impôt sur le revenu pour une fraction de leur somme. Cependant, celle-ci décroît chaque année.

Les avantages du débirentier

L’acheteur bénéficie également d’intérêts très intéressants.

Un achat en viager permet notamment au débirentier d’acheter un bien immobilier sans avoir à verser l’intégralité de son montant le jour de la vente.

A noter qu’un accord entre les deux parties peut entraîner le versement d’un capital préalable dont le solde restant sera converti en rente mensuelle.

Si la taxe foncière du logement acquis reste à la charge du débirentier, la taxe d’habitation ainsi que les factures d’énergie doivent être payées par le crédirentier, à moins que ce dernier n’ait libéré son bien avant sa mort au profit de l’acheteur.

L’achat en viager libre ou occupé s’apparente à un « pari » sur la longévité du vendeur. L’acquisition d’un bien en viager peut donc permettre d’obtenir un bien immobilier à un prix en-dessous de sa valeur estimée en cas de décès précoce du vendeur.

Il faut cependant noter que la vente peut-être annulée selon deux cas : si le vendeur meurt dans les 20 jours ouvrés suivant la signature de l’acte de vente et s’il est découvert et prouvé que l’acheteur était au courant d’une maladie du crédirentier avant l’achat.

Pour en savoir plus sur la législation du viager.